Rechercher

L'important c'est ce que tu sèmes pour y arriver !


Hello mes Popienettes,

On se retrouve pour notre rendez-vous hebdomadaire !


J'espère que votre semaine s'est déroulée comme vous l'espériez. Si ce n'était pas le cas, souvenez-vous du thème abordé la semaine dernière, "Les choses qui ne se passent pas comme tu l'avais imaginé peuvent t'emmener là où tu ne serais jamais allée !"


Aujourd'hui, j'avais envie de vous rappeler l'importance de prendre le temps.


Que vous soyez en train d'essayer de surmonter une épreuve difficile, en plein doute ou bien encore en reconversion professionnelle, ne lâcher rien !


Quand on souhaite sortir d'une impasse, l'important n'est pas la rapidité avec laquelle vous y arriverez, mais bien ce que vous mettez en place pour atteindre votre objectif.


Nous vivons dans une société ou tout va extrêmement vite. On nous promet de pouvoir perdre 10 kilos en 1 mois grâce à une pilule magique, de gagner 5000 abonnés sur les réseaux sociaux avec une stratégie révolutionnaire.

Internet renforce clairement ce besoin de rapidité. Vous commandez, à 23 h bien au chaud dans votre lit, un article sur amazone et vous le récupérez le lendemain à 10 h dans votre boite aux lettres.

Elle n'est pas belle la vie ? Ben, en toute honnêteté, non, pas comme ça, pas avec ce prix à payer !

Cette pression sociale où, si tu n'es pas capable d'encaisser et de suivre un rythme effréné, tu es stigmatisé comme un être faible…


Je vais balayer tout de suite cette fausse croyance et vous rassurer. C'est ok de prendre le temps, de respecter son propre rythme, d'avancer au jour le jour, un pas après l'autre.


Je vous en ai déjà parlé, suite à mon burn out je suis restée une bonne année sans conduire. Ayant fait un malaise en voiture, j'ai développé une angoisse que cela recommence et risquer d'avoir un accident.

Ne plus pouvoir être autonome et dépendre des autres a été une épreuve terrible. J'ai dû réapprendre à me faire confiance au volant. Pour cela, j'ai, avec l'aide de ma psy, m'y en place des exercices de conduites.

Au départ, je faisais des trajets de deux minutes dans le village. J'avais décidé de me fixer des micros objectifs plus faciles à atteindre.

Au fur et à mesure, j'ai augmenté le temps et la distance. Ce ne fut pas sans mal et angoisse, mais j'y suis arrivée !


En tout, il m'aura fallu 2 ans pour pouvoir reconduire sans stress sur les petites routes et en ville (l'autoroute, on y travaille encore).

Oui, 2 ans c'est long et oui, il y avait des jours où j'aurais aimé que ça aille plus vite. Parfois, vouloir aller trop vite peut, malheureusement, nous faire reculer et, on est d'accord mes Popienettes, ce n'est pas le but !


Ce que j'ai retenu de cette épreuve et le conseil que je souhaite vous partager, c'est que, en acceptant que tout changement, toute revalidation, tout apprentissage prend du temps, vous vous ôterez le poids de la culpabilité sociale qui vous empêche d'avancer.

Semez, chaque jour, ces petites choses qui vous donneront, au fur et à mesure, des ailes et vous garantiront une base solide pour atteindre vos objectifs.

Écoutez et respectez-vous puis surtout, ne doutez jamais de vos capacités d'aller de l'avant, vous êtes bien plus fortes que vous ne le pensez !


Ignorez les personnes qui vous jugent et vous oppressent, vous seule savez ce qui est bon pour vous et à quel rythme vous devez avancer.


J'espère que ce post aura pu vous apporter du réconfort, dites-moi en commentaire.

N'hésitez pas à partager ce Popieisme pour redonner confiance et faire briller le monde.


À très vite mes Popienettes, profitez bien de votre week-end 💖🌈✨


Je vous embrasse,

Sophie.



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
logo popie2.png
  • Instagram
  • Facebook
illustration positive