Rechercher

Tu as le droit d'avancer à ton rythme !


Hello mes Popienettes, comment allez-vous aujourd'hui ?


Ca y est, nous sommes au printemps, ma saison préférée ! J'adore regarder la nature reprendre tout doucement vie, entendre les oiseaux chanter et profiter de ces magnifiques journées un peu plus longues chaque jour.


Je pense que c'est justement la saison idéale pour aborder le sujet d'aujourd'hui.


Avancer à son rythme, est-ce encore possible aujourd'hui ?

J'ai parfois le sentiment que de faire le choix de ralentir et de se respecter devient un acte marginal.

J'ai moi-même grandi dans cette vision, mon papa était indépendant, il nous répétait sans cesse qu'il fallait "crever" pour y arriver et j'y ai cru !


Pendant des années j'ai fonctionné de la sorte. Je bossais non stop, je prenais très peu de temps pour moi, pour nous. Me mettre dans le canapé une après-midi en semaine déclenchait un sentiment de culpabilité tel que, il m'était impossible de m'autoriser à me reposer.


Après mon burn out, les choses ont bien changé !

les 6 premiers mois je dormais 2h au matin, 3h l'après-midi et j'étais au lit à 21h, ronflant comme un bébé toute la nuit. Jamais je n'avais réaliser à quel point mon corps était épuisé.


Depuis cette expérience je suis beaucoup plus à l'écoute de celui-ci. Bien sûr que, parfois, je retombe dans mes travers, je me remets à courir et à travailler plus qu'il ne faudrait. Autant vous dire que mon corps tire très vite la sonnette d'alarme et que je ne me fais pas prier pour l'écouter.

Si il le faut, je m'arrête et je vais, par exemple, faire une relaxation en pleine après-midi sans plus aucune culpabilité ! Tout ca m'a appris que, évidemment on veut réussir mais, pour cela, il faut aussi tenir sur la longueur !


Nous ne sommes pas des machines, nous avons tous nos limites.

Bien sûr que nous devons nous donner les moyens d'atteindre nos objectifs mais, nous avons tout autant le droit dire non, stop ou de ralentir si cela devient nécessaire.


Notre société, qui va de plus en plus vite, nous impose des " IL FAUT", " des JE DOIS".

Nous suivons le rythme qu'elle nous dicte, nous ne nous écoutons plus, nous oublions que le rythme du voisin ne sera pas forcément le nôtre.


Mes Popienettes, si vous avez besoin de ralentir pour mieux avancer, c'est OK !

Ecoutez-vous, personne ne peut mieux vous connaitre que vous !

Ralentir n'est certainement pas de la faiblesse, c'est un acte de respect que vous vous accordez.


J'espère que cette lecture vous aura fait du bien. N'hésitez pas à me le dire en commentaire sous cet article et de partager ce Popieisme aux personnes qui en auraient besoin.


Prenez du temps pour vous ce week-end !

N'oubliez jamais à quel point vous êtes formidables et rayonnantes 💖🌈✨


A très vite,

Sophie.






27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
logo popie2.png
  • Instagram
  • Facebook
illustration positive